Marolles, Michel de
Tableaux Du Temple Des Muses: Tirez Du Cabinet De Feu Mr. Favereau ... & gravez en Tailles-douces par les meilleurs Maistres de son temps ... — Amsterdam, 1676 [Cicognara, 4722]

Page: 35
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/marolles1676/0058
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
■Si* «y -ti* -iii- -^s ^> -^R- ^ •s* ^ -i^- W -j^ ^ >%g -as 4tr 4gï ^î-

P A N D

R E. V.


O U S ne lisons point à îa vérité dans les escrits des
' s0 Poètes que cette Pandore fuft DeelTe : mais Jupiter
^ se trouvant indigné contre les hommes de ce que
|^ Promethee avoit dérobé le seu du Ciel pour leur en
|H saire part, se resolut de s'en vanger, & de leur en-
^^^y|1 voyer pour punition toutes sortes de maux qu'il
^^—A renferma dans une boè'te, comme la vieillefse, les
maladies, îa guerre, les querelles, les soucis, la chicane, la detra&ion,
Pimpudence, l'envie, l'oppression 5 & mille autres peftessembîabîes.
Mais parce que Promethée les avoit avertis de ne recevoir aucuns pre-
sentsde sa part, il jugea qu'il faîoit user d'artisice 3 & donna charge à
Vulcain de saire cette semme d'Argile, & d'y travailler avec tant d'art
qu'elle sust la plus belle chose du monde. Il voulut en suite que Mi-
nerveîuy donnast l'esprit, &aiTembla tous les autres Dieux pour îuy
saire des presens de ce que chacun d'eux avoit de plus exquis, asin que
les hommes estant deceus par l'apparence extérieure d'une chose si ra-
re, nesissent point de dissiculté de Ja recevoir & de l'eftimer. Delà
vint qu'elle sut appellée Pandore, parce qu'ils avoient tous contribué
à l'enrichir de leurs dons. C'est ce que le Peintre a essayé de represen-
ter dans ce tableau, où il sembîe que cette semme reçoive de Jupiter
l'autorité de commander, & que Junon Iuy communique son humeur
aitiere. D'un costéMercure qui luy presentele Caducée, luy départ
les avantages de son éloquence: Apollon luy donne les lumières de
l'esprit: Pallas îuy sait present de sa modeftie: Cerés l'enrichit de
l'abondance de ses bîeds : Flore la pare de îa variété de ses sseurs : Pan
larefîouytde.la musique champeftre de fes chalumeaux : & la vieille
Cybele îa met en seureté dans ses fortereffes & dans ses chafteaux.
D'autre costé, Neptune avec fon Trident luy offre l'empire de la Mer :
Bacchus couronné de feuilles de vigne, luy prefente fa coupe ravivan-
te , où sont noyez tous les soucis : Diane luy eft libérale de îa pudeur
de foo vifage: Cupidon îuy prête fes charmes: Venus fa beauté:
Mars son audace : Hymené.ele îuftre de fon slambeau nuptial : Her-
cule appuyé furfamaiTuëavecfapeaudeîyonentefte, qui luy pend
E fur
loading ...