Marolles, Michel de
Tableaux Du Temple Des Muses: Tirez Du Cabinet De Feu Mr. Favereau ... & gravez en Tailles-douces par les meilleurs Maistres de son temps ... — Amsterdam, 1676 [Cicognara, 4722]

Page: 371
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/marolles1676/0436
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
371


tststssttftfffsîîtstfttsfîi
TELEPHE. X L VII.
'AUTHEUR de ces peintures touche' de la
paffion qui ssatte le plus agréablement les jeunes
gens- pour l'exprimer par autant d'emblesmes qu'il
y a de Tableaux dans cet Ouvrage, n5y voulut
pas oublier celuy de Telephe guery par le fer de la
lance d'Achille qui l'avoit blefîe, pour saire eon-
noifrrequela médecine trouve bien des remèdes pour toute forte de
maladies- mais qu'il n'y en a point pour l'amour : & de fait Ma-
chaon guérît la blefsure qui dura Ci long-temps à la jambe de Phi-
loétete; Chiron le Centaure , rendit la veuë à Phénix, <k le Dieu
d'Epidaure redonna la vie à Androgée, par le moyen de certaines
herbes qu'il avoit cueillies en Crète : mais si quelqu'un peut arracher
de fa fantaifie les traits de l'amour, il fera feul capable de mettre des
fruits entre les mains de Tantale, il remplira les tonneaux percez
des Danaïdes, afin que leurs épaules délicates ne fe fatiguent plus à
porter de l'eau : il pourra auffi. délier les bras de Promethée attachez
sur les ro chers duCaucafe, & chaifera l'oyfeau, qui luy ronge les
entrailles ; mais il n'y a point de bonnes herbes pour cela, & tous
les charmes n'y fervent de rien.
Voyez-vous bien ce jeune-homme nud appuyé du coude fur le
chevet de fon lit, avec une couronne & un fceptre fur une petite ta-
ble auprès de luy ? C'eftle Prince Telephe adopté parTeutras à la
fucceffion du Royaume de Myfie. On connoift aifément à fon action
qu'il foufifre quelque grande douleur. Il appréhende auffi l'appareil
qu'on veut mettre à une dangereuie hlelsure qu'il a receuë à la cuiffe:
6c l'horreur peinte fur fon visage, auffi bien que fes poings fermez
qui se retirent en arrière, ne nous permettent pas d'en douter. Ce-
pendant le remède qu'on y apporte, eft tout à sait extraordinaire:
il fe tire de la mefme lance dont Achille Tavoit blesfé dans une rencon-
tre, pendant le siege de Troye ; & ce Chirurgien en sait tomber la
rouille fatale, dont l'Oracle d'Apollon qui sut consulté sur ce sujet,
avoit révélé le secret merveilleux. Ileftsort attendra son ouvrage:
le vieillard qui ess: derrière luy , ne l'est pas moins, tenant une phiole
A a a de
loading ...