L' art: revue hebdomadaire illustrée — 4.1878 (Teil 1)

Page: 17
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1878_1/0025
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Moissonneur liant des gerbes.
Dessin au crayon noir par J, F. Millet. (N° 206 de la vente Alfred Sensicr.)

CHRONIQUE DE L'HOTEL DROUOT

Vente des 26, 27 et 28 novembre 1877 : Collection de feu
M. M. B. Meyers, lieutenant général en retraite de l'armée belge,
membre de la Commission directrice du Musée royal d'Antiquités
et d'Armures de Bruxelles. — Nos prévisions 1 se sont entière-
ment re'alisées; en de'pit des circonstances si fâcheuses au milieu
desquelles elle se produisait, cette vente, la première vraiment
sérieuse de la saison, a été un complet succès. Voici la descrip-
tion et les prix des principaux objets ; les numéros sont ceux du
catalogue :

1. Autel portatif formé d'une plaque de marbre noir rectan-
gulaire sur laquelle est rapportée une croix en cuivre champlevé
et émaillé, décorée d'ornements variés et bordée d'un rang de
perles dorées. A la jonction des branches est un médaillon rond
représentant un buste d'ange à tête saillante dont le corps doré
se détache sur un fond émaillé.

L'encadrement est formé d'une large bande d'ornements
enroulés et de palmettes, exécutés en cuivre doré et découpé à
jour.

Limoges. xinc siècle. Long., 27 cent. ; larg., 22 cent. — 5 tofr.

2. Reliquaire quadrilobé, formé de quatre plaques cintrées,
en cuivre champlevé et émaillé bleu et blanc sur fond doré. Ces
plaques représentent chacune un des quatre évangélistes et por-
tent leur nom respectif. Elles servent d'encadrement à un mé-
daillon rond en argent à rinceaux et oiseaux en relief dont le
centre est occupé par un fort cabochon de cristal de roche cou-
vrant la relique qui est un morceau d'étoffe.

École de Cologne. xin° siècle2. Diam., 16 cent. — 1,720 fr.,
à M. Odiot.

4. Curieuse applique en cuivre repoussé et champlevé por-
tant des traces de dorure et d'émail.

Elle représente un chevalier armé de toutes pièces et mon-
tant un cheval au galop couvert d'un riche harnachement. Cette
figure serait celle du chevalier Vuerhoudt devenu célèbre par sa
légende.

Travail français du xin0 siècle. Haut., 10 cent. ; larg.,
12 cent. — 1,520 fr., à M. Odiot.

5. Grande croix en cuivre champlevé et émaillé sur fond
doré. Elle se compose de divers morceaux ; la partie centrale
représente le Christ en croix dont les chairs sont émaillées blanc
et la face légèrement rosée. La partie inférieure de la branche
verticale représente saint Pierre debout. La partie supérieure
de la même branche offre une figure d'ange ailé, debout, mais
placée la tète en bas. Les extrémités des branches transversales
sont décorées des bustes de Madeleine et de saint Jean.

Ouvrage des bords du Rhin au xm» siècle. Haut., 66 cent. ;
larg., 42 cent. ■—• 2,350 fr.

Il n'y a pas dix ans, cette même croix n'avait pas trouvé
amateur en vente publique à 3 50 fr.

6. Petite croix archiépiscopale en cuivre, garnie de pier-
reries, de cabochons et de pierres gravées et enrichie de quatre
petites plaques en cuivre champlevé et incrusté d'émaux trans-
lucides à rosaces et marque de saint personnage. Les émaux
datent du xm° siècle. — 310 fr., à M. Timbal.

8. Miroir formé d'une plaque d'argent, encadrée d'une
bordure en cuivre rouge décorée d'ornements dorés et d'un
entre-deux en cuivre repoussé et doré. xm° siècle (?). —450 fr.

g. Tableau en cuivre gravé portant les figures de saint Jean
et de Madeleine, ainsi que des bustes d'anges. Une petite croix
archiépiscopale filigranée et ornée d'une petite plaque émaillée et
de cabochons, est placée au centre du tableau, xui° sieçlç,— 220 fr.

1. Voir l'Art, 3e année, tome IV, page 166.

2. Nous avons publié les gravures des numéros 2, 4, 46, 114 et too dans le

Tome XII.

tome IV de la 3" année de l'Art, pages 166 à 168.
loading ...