L' art: revue hebdomadaire illustrée — 4.1878 (Teil 1)

Page: 89
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1878_1/0120
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Un des lions du jardin du Palais des Académies, a Bruxelles.
Dessin de Félix Bouré, cfaprès son marbre.

LE LION DE LA GILEPPE

n voit partout des lions en Belgique, à Bruxelles surtout. Le pays en est
peuplé. Les uns restent mollement couchés, ou par leur pose raide et
hiératique rappellent les sphinx égyptiens; les autres, souples et gracieux
comme de vrais félins, se passent la langue sur les lèvres en lions satis-
faits et repus, bâillant parfois d'un air pacifique ou ennuyé. Quelques-uns
se tiennent fièrement debout ou marchent gravement. Il en est qui, pleins
de menace et de furie, montrent leurs crocs puissants et plissent leurs
lèvres en un rictus redoutable. D'autres, dressés, la langue rouge et avide
de sang, s'élancent comme des lions héraldiques, la griffe en avant, prêts
à déchirer.

Heureusement ils ne sont qu'en pierre, en marbre, en bronze, sinon
même en peinture.

Malgré les efforts des sculpteurs pour compenser par la variété des
attitudes la monotonie de ce type léonin, il faut bien avouer que ces lions
t-io» de java. auxquels on se heurte à chaque pas donnent à la capitale de la Belgique

Dessin de Camille Gilbert.

un faux air de ménagerie monumentale.

Mais rien d'étonnant à cette accumulation de fauves. Le lion figure depuis les croisades dans
les armoiries d'une grande partie des provinces des Pays-Bas ; il a été adopté dans les armes de
la Belgique. Philippe d'Alsace, comte de Flandre, s'étant rendu en i 177 à la Terre-Sainte,
combattit, dit-on, dans une bataille près du mont Sinaï, corps à corps un chef musulman d'une
taille colossale, il le terrassa et lui enleva son bouclier, lequel portait comme marque de distinc-
tion un lion noir sur un fond d'or. De là l'origine du lion belgique.

L animal est assez beau pour avoir inspiré plus d'un artiste. Il représente bien, au reste, la

férocité mise à part, ce petit peuple si calme d'allure et si généreux, se fâchant rarement, mais
ToSik Xir. . ,,
loading ...