L' art: revue hebdomadaire illustrée — 4.1878 (Teil 1)

Page: 66
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1878_1/0094
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
JACQUES CALLOT

TROIS CENT QUARANTE- TROIS DESSINS DE JACQUES CALLOT,
DE LA COLLECTION DE LA GALERIE DES OFFICES DE FLORENCE ET DE COLLECTIONS PARTICULIERES,
DÉCRITS ET MESURÉS AVEC NOTICE ET ÉCLAIRCISSEMENTS.

(suite 1.)

COMPOSITIONS A LA SANGUINE

N° 181. — Charge de cavalerie. Sur le premier plan s'élancent au galop
cinq militaires à cheval, ayant des casques, des cuirasses, des boucliers et des
piques. Dans le lointain on aperçoit un soldat gisant à terre, ensuite une mêlée
de combattants à cheval.

Dessin à la sanguine, légèrement ombré, Hauteur, onl,i93 ; largeur, om,292.
Fait partie de l'ancien fonds Médicis de la collection des dessins du musée des
Offices. N" 186 du classement actuel. Il a été photographié dans le recueil des
Callot publié par M. Carlo Pini.

N° 182. — Une mêlée de cavalerie, où l'on remarque des chevaux qui se
mordent. D'un tertre placé sur le premier plan, s'élance un militaire à cheval,
tenant un drapeau. Deux piétons menacés d'être écrasés, prennent la fuite.

Croquis à la sanguine, traité en ébauche et ombré. Hauteur, om,2oS; lar-
geur, o™,26i. Fait partie de l'ancien fonds Médicis de la collection des dessins
du musée des Offices. Il a fait partie d'un portefeuille sur lequel on lit en carac-
tères de l'époque : lacopo | calloth | lorenese | intaglia | tore \ in rame. N'a pas
été photographie.

N° 183. — Une revue. Trois militaires à cheval, un vu de dos, un de face et
un de profil, sur le premier. Sur le deuxième plan, deux individus à pied, dont

un quart de l'encadrement de l'ovale avec ses ornements accessoires, qui est
indiqué.

Ce dessin est à la sanguine. Hauteur du papier, oro,i74; largeur, on,,2i7.
Dimensions de l'ovale, sans l'encadrement : le petit diamètre, dans le sens de la
hauteur, o'Vjî- Grand diamètre, dans le sens de la largeur, 0">,i86. Fait partie
de l'ancien fonds Médicis de la collection des dessins du musée des Offices. C'est
le n» 188 du classement actuel. Il a appartenu à un vieux portefeuille sur lequel
on lisait, en caractères de l'époque : lacopo | Calloth \ Lorenese | intagliatore |
in \ rame. Il existe quatre croquis successifs de la composition de Persée et
Andromède. Ce dessin n'a pas été photographié.

N" 188. — Persée et Andromède délivrée, avec le dragon abattu à leurs
pieds. C'est toujours la même composition; dans le lointain, au centre, on aper-
çoit distinctement les deux personnages et le dragon tué. Au premier plan, une
quantité de tritons, sur la croupe desquels sont assises des ny mphes, se jouent
dans l'écume des flots. Composition d'une riche imagination, merveille de dessin
et de la plus fine exécution, où Callot prouve que dans le genre mythologique il
aurait pu atteindre la grâce de Boucher. Les quatre ébauches sont en outre une
preuve de l'infatigable persévérance avec laquelle Callot, sans se rebuter, ne
craignait pas de recommencer quatre fois de suite ses dessins avant d'arriver au
point de perfection où il voulait les porter.

l'un s'appuie sur une canne, regardent également la manœuvre. • Ce dessin est le meilleur des quatre croquis exécutés sur

Dans le lointain des gens de cavalerie exécutent le défilé. le même sujet, il est à la sanguine et ombré. Dans le bas, au

Dessin à la sanguine, légèrement ombré. Hauteur, o"',i;o ; j^WeST) milieu, est écrit lacopo Calloti. Il est en ovale, dans le sens

largeur, om,195. Il provient de la collection Santarelli, réunie MÊmmËr> ■ horizontal, sans encadrement. Hauteur du papier, om,t8i ;

à l'ancien fonds des dessins du musée des Offices. [1 a été _^Jw§|gW3*W*J**i largeur, o'",242. Dimension de l'ovale, le petit diamètre, sens

photographié dans le rei ut des Callol publié par .M. Carlo y^^^^^œ^Ef^^mJ^ dc ^a hauteur, om,ijî 5 j 'e grand diamètre, sens de la largeur.

Pini. C'est le n° 60 du catalogue Santarelli. dL%rfà':$ÊiÊtf* \ om,i86. Fait partie de l'ancien fonds Médicis de la collection

Au revers de ce dessin se trouve l'autre qui représente un JfjSf f$fH?M4\. <lcs dessins du musée des Offices. Il porte le n° [90 du classe-

tambour entre deux militaires, pièce photographiée par jîjr T&fmfn-îtJ ment actuel. Il faisait partie d'un ancien portefeuille sur

M. Carlo Pini sous le n» 3;. <y^f Bf 3te5?l lequel on lisait, en caractères de l'époque : lacopo | Calloth |

N" 184.— Un tambour entre deux soldats. Le premier, ■BHJHFf Lorenese \ intagliatore | in \ rame.

vu de face, semble marcher. 11 étend horizontalement le bras fHwlÉifliUi ^e dessin a la forme d'un éventail, forme que Callot,

droit, il est coiffe d'un chapeau à larges bords et couvert Rf* pour des motifs de mode, paraît avoir affectionnée. Voyez

d'une casaque militaire. Vient ensuite le tambour, vu de profil, Jf Wj'^ dans notre description du volume de la Chalcographie grand-

ayant sa caisse à gauche et prêt a frapper avec la baguette. Sa W\ ducale ce que nous disons sur les éventails. Le Persée et l'An-

tête est couverte d'un grand chapeau à Jpords relevés, orné £^ [ dromède n'a pas été photographié, c'est dommage,
d'une longue plume horizontale. Le deuxième soldat est vu de

dos. 1 PETITES POCHADES A LA SANGUINE

Dessin à la sanguine, légèrement ombré, médiocrement B UYARI)- , . ^ , , ■ ,

Saturnine de Cùlot AVEC UNE POINTE DE CRAYON MAL TAILLE

conservé et même exécuté, n'est pas une des bonnes pièces de 0 '

Callot. N° 60 verso du catalogue Santarelli. Hauteur, O", 129; N» 189. — Composition inachevée d'un sujet inconnu,
largeur, om,i94. Il provient de la collection Santarelli, réunie par donation à I mais qui nous paraît appartenir à l'histoire juive. D'un côté on voit un homme
l'ancien fonds des dessins du musée des Offices. A été photographié dans le de profil, â barbe épaisse, coiffé d'un chapeau en pointe et vêtu d'une houppe-
recueil des Callot publié par M. Carlo Pini sous le u° 3 5. lande descendant jusqu'au jarret. De l'autre côté est un soldat vu de dos, tenant
Au revers de ce dessin on trouve la revue, avec les trois militaires à cheval, sa hallebarde d'une main et posant a terre son bouclier de l'autre. La coiffure
un vu de dos, un de face et un de profil, pièce photographiée par M. Carlo Pini pointue qu'il a sur la tête nous paraît être un casque. Il est couvert d'une

sous le n° 127.

N° 18j. — Persée et Andromède. Ovale en longueur. C'est la quatrième
ébauche, plus ou moins terminée, du même sujet. Cette quatrième ébauche se
distingue par les particularités suivantes. Dans le fond, au lointain, où se trou-
vent Persée, Andromède et le monstre abattu, ils sont reproduits par un simple
contour à peine indiqué. Au premier plan, des tritons et des nymphes sont com-
plètement indiqués, mais par de gros traits de crayon peu soignés.

Ce dessin est à la sanguine. Dimensions du papier : Hauteur, 0^,178; lar-
geur, o"1,236. Ovale : en hauteur, om,i38; en largeur, omtîSj. Fait partie de
l'ancien fonds Médicis de la collection des dessins du musée des Offices. N" 189
du classement actuel. N'est pas photographié.

N" 186. — Persée et Andromède délivrée, avec le monstre abattu à leurs
pieds. C'est un croquis très-incomplet et très-grossier de la même composition,
exécutée dans le sens horizontal, accompagné de l'encadrement avec des orne-
ments dans la partie supérieure de l'ovale.

Ce dessin est à la sanguine. Hauteur du papier : om,266; largeur, o,n,3i9;
Dimensions de l'ovale sans l'encadrement, le petit diamètre, sens de la hau-
teur, om,255 ; le grand diamètre, dans le sens de la largeur, o,n,3 14. Fait partie
de l'ancien fonds Médicis de la collection des dessins du musée des Offices.
C'est le n» 191 du classement actuel. Jadis il faisait partie d'un vieux portefeuille
sur lequel on lisait en caractères de l'époque : lacopo | Calloth | Lorenese | inta-
gliatore | in | rame. N'a pas été photographié.

N° 187. — Persée et Andromède, avec le dragon abattu à leurs pieds. C'est
la même composition que celle du n» 188, mais beaucoup moins soignée. Il y a

casaque à basques, fendue par derrière. Ces deux figures sont à la sanguine.
Au milieu on aperçoit, avec beaucoup de difficulté, tant le contour au crayon
noir est léger, d'autres figures, particulièrement un homme à demi courbé, vu
de dos, regardant de trois quarts; il s'appuie sur un bâton. Tout son vêtement
est collant.

Ce papier sale a des taches d'huile. Hauteur, o"',o97 ; largeur, o'VqS. t'ait
partie de l'ancien fonds Médicis de la collection des dessins du musée des
Offices. N" 108 du classement actuel. A été photographié dans le recueil des
Callot publié par M. Carlo Pini.

Au revers du papier se trouvent des grotesques à la sanguine de nul
intérêt.

N» 190. — Trois manants en marche. Deux d'entre eux, vus de dos, se
donnent le bras; celui à droite tient un bâton, sans s'appuyer dessus; le troi-
sième, vu en profil, s'arrête, levant le bras pour frapper contre une porte. Ils
sont vêtus tous les trois de même. Grands chapeaux, vestes à basques serrées à
la taille, hauts-de-chausses bouffants noués au genou.

Dessin ombré, à la sanguine, exécuté avec un crayon mal taillé. Hau-
teur, om,oÔ7 ; largeur, o»\070. Fait partie de l'ancien fonds Médicis de la collec-
tion' des dessins du musée des Offices. N° 100 du classement actuel. A été pho-
tographié dans le recueil des Callot publié par M. Carlo Pini.

N» 191. — Deux contadines, l'une vue de trois quarts, coiffée en cheveux,
se croise les mains, a un mouchoir sur la poitrine et un long tablier. La seconde
contadine est vue de dos, avec la tête de profil, coiffée en cheveux, se tient vis-
à-vis de l'autre, sans faire de gestes.

1. Voir l'Arl, x' année, tome IV, pages 286 et 309, et 3- année, tome !•>*, pages 39, 138 et 161 ; tome II, pages 92 et 305 ; tome III, page 119 ; tome IV, pages 117 et 307.
loading ...