L' art: revue hebdomadaire illustrée — 4.1878 (Teil 1)

Page: 234
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1878_1/0269
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
JACQUES CALLOT

TROIS CENT QUARANTE -TROIS DESSINS DE JACQUES CALLOT,
DE LA COLLECTION DE LA GALERIE DES OFFICES DE FLORENCE ET DE COLLECTIONS PARTICULIERES,
DÉCRITS ET MESURÉS AVEC NOTICE ET ÉCLAIRCISSEMENTS.

(suite '.)

N° 287. — Deux contadincs. La première, vue de profil, assise sur une
pierre basse, tient un enfant sur ses genoux et paraît l'allaiter. Elle a la tète
nue, un mouchoir sur la poitrine et un tablier. La seconde, debout, est vue de
face trois quarts. Elle porte de chaque main un cabas avec des légumes, et en
outre, sous le bras gauche, un sac bien rempli. Elle est coiffée d'un chapeau à
haute forme à bords étroits. Elle a un tablier long.

Dessin soigné, ombré, terminé, fait aux deux crayons de sanguine et de
crayon noir mélangés. Hauteur, om,oo,o; largeur, om,i34. Fait partie de l'ancien
fonds Médicis de la collection des dessins du musée des Offices. N" 6j du clas-
sement actuel. A été photographié dans le recueil des Callot publié par M. Carlo
Pini.

N" 288. — Deux moines. L'un vu de face, marche en s'appuyant sur un
bâton. Il a la tête couverte de son capuchon et r.itrousse un peu sa longue robe
par devant. L'autre est vu de dos, le capuchon abaissé, et les manches de sa robe
pendantes.

Dessin très-fin mêlé de sanguine et de crayon noir, ombré et terminé. Hau-

Dessin fin et soigné, ombré et terminé, à la sanguine et au crayon noir
mélangés. Hauteur, o"',oç.o; largeur, o™,i;4. Fait partie de l'ancien fonds
Médicis de la collection des dessins du musée des Offices. N° 50 du classement
actuel. A été photographié dans le recueil des Callot publié par M. Carlo Pini.

N° 292. — Deux manants. Le premier est assis sur un tertre qu'on n'aper-
çoit pas. Il est vu de profil. Il tient sur les genoux une cruche, des légumes ou
des objets semblables. Il est coiffé d'un chapeau de haute forme à larges bords,
et vêtu d'une souquenille a manches pendantes. Le second manant est vu à la
fois de dos et de profil, mais debout. Il tient un cabas rempli de légumes, et son
bâton. Il baisse un peu la tête pour examiner sa bourse. Son costume est en
tout pareil à celui de son camarade.

Dessin soigné, terminé, ombré, à la sanguine et au crayon noir mélangés.
Hauteur, o'",oc)o; largeur, o"', 154. Fait partie de l'ancien fonds Médicis de la
tollection des dessins du musée des Offices. N» ,2 du classement actuel. A été
photographié dans le recueil des Callot publié par M. Carlo Pini.

N» 295. — Deux gueux. Le premier, vu de dos avec la tête nue de profil,

teur, o"',o86 ; largeur, o'Vji. Fait assis a terre, tient ses genoux entre ses

partie de l'ancien fonds Médicis de la____,______, bras> >' n'cst que d'une chemise

collection des dessins du musée des , et de ses hautes-chausses. Le second,

Offices. N" 49 du classement actuel. ffiSW, A3&Jr 3U contraire> est debout vu aussi de

A été photographie dans le recueil des profil; vieillard barbu, appuyé sur son

Callot publié par M. Carlo Pini. ~%mLp v*F bâton, tend son chapeau pour deman-

N» 289. — Deux vieilles conta- y'aHft#'^j!rf c'er ''aumône. Il tient un cabas passé

dines, vues de profil, se tournent le Ai Çi^ «Ai^^&ita. au ^ras droit. Il a le corps couvert

dos l'une à l'autre et tiennent de longs /av ifillmîll1 whHv^l d'une espèce de mauvaise blouse serrée

bâtons qui leur servent de cannes. / jVI "jîv >lkM^î*«w à la taille.

(.elle à gauche du regardant porte son ; \T&jj 7 JÎÊ0 dessin ombré et terminé à la

livre d'heures, 'foule- les deux sont | 7V?&*&f'ïH$k sanguine et au crayon noir mélangés.

coiffées d'un bonnet à bande unie ca- R lliwfk\U Ui Hauteur, om,090; largeur, om,ij4. Fait

chant tous les cheveux, appelé vu!- iUk 1 Ijj/jl l\ fcjjL WÊÊ pari ie de l'ancien fonds Médicis de la

gairement cornette de nos jours, ou S iWlfliI lYmlVl collection des dessins du musée des

bonnet de nuit de femme. Semblables S vWtfif i ffllV 11W Offices. N" 53 du classement actuel,

dans leur costume pour leur camisole / TernElI ml H) Il H ^ photographié dans le recueil des

de cou et pour leur corsage, elles dif- S H/if' ■ m\al Callot publié par M. Carlo Pini.

fèrent dans leurs robes, en ce que la \ïl §' ~mJllB N° 2(M" — Deux niendiants. Le

contadine de gauche l'a un peu re- ________ dj|' STiS51 premier, vu de dos en trois quarts,

troussée par derrière tandis que la fJi llL^^^terfe- u"lc ,mc 0,1 P">fil «•'« la barbe

contadine de droite l'a relevée par ^C^—jJKT''^" js="""*=asi=-" au menton, est assis sur un tertre,

devant. ^j-kt.dr-~'««*y -/•*_.- " ticnt les mains entr'ouvertes comme

Très-joli dessin, fin, ombré, ter- ' pour solliciter la charité des passants,

miné, exécuté à la sanguine et au crayon L* Promenade sentimentale. j, est vêtu d'une casaque à manches

noir mélangés. Hauteur, 0^090 ; lar- Dessin Je Callot 4 Mn«ui,,c « *» cra>'011 noir- pendantes, et de hautes-chausses en-

geur, 0"V34. Il fait partie de l'ancien (N" 298 de U série décrite par M. Foucqi.es de Vagnonville.) t;ères_ Derrière lui, vu de devant en

fonds Médicis de la collection des des- trois quarts et la tête nue de profil, est

un vieillard barbu à demi couché par terre, le dos appuyé contre une pierre
comme s'il était infirme. Se soulevant sur le coude gauche, il tend le bras droit
afin d'obtenir une aumône du public. Une espèce de blouse lui couvre le corps.
Près de lui est son grand chapeau et son cabas renversé.

• Dessin soigné, ombré et terminé, exécuté à la sanguine et au crayon noir
mélangés. Hauteur, om,o9o; largeur, om,i34. Fait partie de l'ancien fonds Médicis
de la collection des dessins du musée des Offices. N° 54 du classement actuel.
A été photographié dans le recueil des Callot publié par M. Carlo Pini.

N° — Deux gentilshommes imberbes en tenue de cour. Le premier est
vu de face, le pied gauche en avant, les mains cachées sous son vêtement. Il est
coiffé d'un chapeau forme basse à larges bords dont une moitié relevée, ornée de
deux plumes de héron, le cou nu sans collet de chemise, une cape à manches
pendantes, avec galons (ce qui me fait présumer que ce sont des pages), et des
hautes-chausses étroites, serrées au genou. Le second gentilhomme est vu de dos,
le poing droit sur la hanche.Il a la tête couverte d'un chapeau semblable à celui
de l'autre avec un beau bouquet de plumes, sur l'épaule il a des espèces d ai-
guillettes, et une cape à manches pendantes, une épée au côté, les jambes rap-
prochées dans une attitude élégante et distinguée.

Dessin très-fin, très-soigné, terminé, ombré, exécuté à la sanguine et au
crayon noir mélangés. Mais le gentilhomme vu de face est entièrement a la san-
guine. Hauteur, om,o9o; largeur,om,ij4. F'ait partie de l'ancien fonds Médicis de
la collection des dessins du musée des Offices. N» 33 du classement actuel. A été
photographié dans le recueil des Callot publié par M. Carlo Pini.

N° 296. —Deux liages. L'un est vu de face; les mains et les bras sont cachés
sous le ferrajolo galonné et à manches pendantes de la livrée princière. Il a un

sins du musée des Offices. N" 61 du classement actuel. A été photographié dans
le recueil des Callot publié par M. Carlo Pini.

N° 290. — Trois contadines assises. Elles sont toutes les trois vues de profil,
toutes les trois coiffées en cheveux, toutes les trois habillées de même. Mais la
première en avant est assise sur une chaise, et semble travailler à quelque
ouvrage d'aiguille, la seconde à côté est assise sur un tertre. Quant à la dernière
qui est plus petite parce que, selon l'effet de perspective, elle se trouve plus
éloignée, elle est assise vis-à-vis des autres sur une pierre, et elle étend hori-
zontalement Pavant-bras comme si elle faisait un geste en parlant. Quoique la
plus petite des trois, elle en est peut-être cependant la plus parfaite et la plus
détaillée. Elle est parfaitement exécutée à la sanguine seulement, tandis que les
deux autres femmes le sont à la sanguine et au crayon noir mélangés.

Ce beau dessin, très-soigné, est ombré et terminé. Hauteur, om,09o; lar-
geur, om,it4. Fait partie de l'ancien fonds Médicis de la collection des dessins
du musée des Offices. N" 82, verso, du classement actuel. A été photographié
dans le recueil des Callot publié par M. Carlo Pini.

N» 291. — Deux vieux manants la barbe au menton. L'un, vu de profil, est
ssis sur un tertre, un geste de sa main gauche indique qu'il parle. Il est coiffé
d'une sorte de large bonnet plat qui ressemble au bonnet appelé â la Crispin. Il
n'a qu'une chemise sur le corps, des hautes-chausses ouvertes au genou, un
tablier, son bâton entre ses jambes. Le second manant vis-à-vis l'autre est vu de
trois quarts face, et pose le pied droit levé sur une pierre. Il tient la tête et les
épaules un peu courbées pour regarder une... bourse entre ses mains. Ses bras
sont nus. Il porte le même bonnet que son compagnon. Il est vêtu d'une
souquenille à manches pendantes. lia posé son bâton contre sa cuisse droite.

1. Voir l'Art, 2" année, tome IV, pages 286 et 309 ; 3e année, tome F'r, pages 39, 138 et 161 ; tome II, pages 92 et 305 ; tome III, page 119; tome IV, pages 117 et 307 ; et
4« année, tome Ie1', pages 66, 92, i>9 et 18;.
loading ...