L' art: revue hebdomadaire illustrée — 4.1878 (Teil 1)

Page: 73
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1878_1/0104
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Frise composée et gravée par J. B. Huet.

LEONE LEONI

MUSÉE DE SCULPTURE DE MADRID'

près avoir sommairement décrit les trois bronzes de Leone
Leoni dont nous nous sommes occupé dans nos précédents
articles, — le groupe de Charles-Quint triomphant foulant aux
pieds la Discorde, la statue de Philippe II, prince régent, et
celle de la reine Marie de Hongrie, — l'illustre gouverneur
de Milan don Ferdinand Gonzague terminait ainsi la lettre
qu'il adressait à l'empereur au sujet des ouvrages du sculpteur
arétin :

« J'ai vu en outre une autre statue en marbre à demi
dégrossie, mais assez pour que j'aie pu admirer et la superbe
attitude et la ressemblance parfaite de Votre Majesté. Il y a
encore une « demi-statue2 » de Votre Majesté complètement
achevée en marbre de Carrare. Un portrait relief de ma souve-

Lettre composée par Ch. Rossigneux. 1

raine l'Impératrice, de bonne mémoire, et une autre demi-statue
de Votre Majesté seront bientôt coulés, et, j'en suis sûr, ces deux morceaux ne réussiront pas
moins bien que les autres. J'ai vu aussi d'autres ouvrages commencés dont je ne puis augurer que
par le succès des précédents et par l'excellence du maître, dont l'ardeur et le zèle l'emportent de
beaucoup sur ceux de ses confrères, du moins au dire de leur clientèle. Tous ces éléments réunis
me donnent la conviction que toute œuvre sortie de ses mains sera digne de la protection de Votre
Majesté et des suffrages de la postérité. Ce consciencieux artiste se trouve un peu au dépourvu,
faute de s'y être pris à temps pour se procurer de l'argent ; et cependant, ses œuvres sont là
pour en témoigner, il n'a pas cessé de travailler, aimant mieux, selon sa propre maxime, devenir
pauvre que d'interrompre des travaux commencés. Quant à la pension que Votre Majesté a daigné
lui accorder, non-seulement les besoins de l'État en retardent le payement, mais la capitulation
de Bornico y fait encore obstacle ; il y faudrait déroger, pour qu'il pût la toucher, si tel était le
bon plaisir de Votre Majesté, et c'est ce que je prends la liberté de demander humblement, en

t. Xoir l'Art, )• année, tome II, page 289, et 4' année, tome 1", page 25.

2- Il y a une différence entre la demi-statue et le buste. La demi-statue est le buste à mi-corps.
Tome XII.

i o
loading ...