L' art: revue hebdomadaire illustrée — 4.1878 (Teil 1)

Page: 109
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1878_1/0142
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHRONIQUE DE

L'HOTEL DROUOT

Cette fois nous voici entrés en pleine saison et elle promet
Je dépasser les espérances. Nous allons voir se succéder de nom-
breuses ventes dignes de toute l'attention des curieux. Signalons
aujourd'hui celles de l'étude de M6 Charles Pillet; quia nominor
leo, aurait-il à tous égards le droit de s'écrier, si la modestie
de cet homme de tant de goût ne l'en empêchait, mais le public
se charge depuis longtemps de le proclamer en son lieu et place.
Les 7, 8 et 9 février, il procédera à l'adjudication de la Collection
de M. de Schewitz, Conseiller de l'Ambassade de Russie à Rome,

collection très-variée, très-intéressante, en tous points à la hau-
teur de son aînée que le même diplomate fit vendre à Paris il y
a cinq ans avec le plus éclatant succès ; l'expert fut alors,
comme aujourd'hui, M. Charles Mannheim. — Le n et le 12 fé-
vrier, vente de l'atelier de feu Belly, l'excellent élève de Troyon
et l'un des meilleurs orientalistes de l'école française ; nous
sommes heureux de pouvoir publier dès à présent plusieurs des-
sins de cette vente; d'autres accompagneront dans le prochain
numéro la notice que l'Art consacre au peintre de l'une des

meilleures toiles du Musée du Luxembourg : Pèlerins allant à la
Mecque. L'expert de cette vente est M. Brame. — Le 15 février,
seront adjugés les tableaux de maîtres anciens appartenant à feu
le baron Deurbroucq (expert : M. Eugène Féral) ; il y a là sur-
tout un Intérieur de cuisine de la plus belle qualité de Teniers.
Nous aurons à revenir sur cette peinture tout à fuit magistrale.

— Le 18 et le 19 février, dispersion des Objets d'art et d'ameu-
blement de tout premier ordre réunis avec le goût le plus délicat
par M»" Juliette Beau (expert : M. Charles Mannheim). L'atten-
tion sera particulièrement attirée par deux charmants Drouais,

— ce sont ceux de la collection de Lord Pembroke ; ils repré-

sentent le comte de Provence et le comte d'Artois enfants, — par
le splendidePortrait de l'infante Isabelle, gouvernante des Pays-
Bas, œuvre capitale de Simon De Vos, par le Portrait de la
comtesse Polocka dû au pinceau d'un artiste trop peu connu en
France, le Tyrolien Jean-Baptiste Lampi qui quitta l'Académie
de Vienne, dont il était l'un des professeurs, pour la Russie où
l'attendaient tous les succès, honneurs et fortune ; Lampi est un
très-aimable portraitiste qui, né en 1752 n'est mort qu'en 1830,
et se rattache absolument aux élégances de l'école française du
xvme siècle ; — impossible de citer tous les trésors de Mme Ju-
liette Beau, mais il serait impardonnable d'omettre ses minia-
loading ...