Sondheim, Moriz
Gesammelte Schriften: Buchkunde, Bibliographie, Literatur, Kunst u.a. — Frankfurt a.M., 1927

Page: 98
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/sondheim1927/0123
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 98 —

qui ne s'est pas nomme, declaraif dans la preface que le seul
merife de son travail efaif d'avoir ete ecrit „comme sous les
yeux de Fauteur, qui avaif bien voulu se charger de le revoir".
11 ajoufaif que „Gottfried Keller vient de s'efeindre ä Zürich
ä Tage de soixanfe-dix ans environ". Or Gottfried Keller vif
encore aujourd'hui. C'est son homonyme qui esf mort ä Zürich
en 1881, le Dr. Ferdinand Keller, celebre dans le monde savanf
par ses recherches sur les habifafions lacustres, Le malheureux
fraducfeur a pris le Piree pour un homme, et si Finscripfion
du fifre: „fraducfion revue par Fauteur, n'esf pas une simple
reclame, il s'est sans doufe frompe de porte et a remis son tra-
vail ä l'archeologue, qui Faura revu et corrige au poinf de vue
prehisforique. Cela expliqueraif la rudesse et la lourdeur de
style, qui rendenf ceffe fraducfion illisible.
Quoi qu,il en soit, Gottfried Keller a dementi cefte nouvelle
de sa mort en ecrivant un nouveau roman, „Martin Salander"
(1886), donf la publicafion ä ete interromque plusieurs fois par
une maladie du poefe. La composifion s'en esf malheureusemenf
ressentie, et maintes pages gardent les fraces de la häfe avec
laquelle elles ont ete ecrites. On a reproche ä ce iivre d'efre
un pamphlef polifique; pour nous il est un documenf precieux,
dans lequel Keller a exprime ses reflexions sur le mouvemenf
conservafeur, qui s'opere depuis une vingfaine d'annees chez
les nafions du cenfre de l'Europe. Le chemin qu'il a parcouru
depuis ses premieres poesies glorifiant Herwegh, jusqu'ä „Mar-
tin Salander" fustigeant la polifique de la phrase, immense. 11
monfre que Keller est non seulement un grand poefe, mais un
penseur embrassanf d'un coup d'oeil sur la marche de Fhu-
manlfe.

Frangois Quesnay
D'ÄPRES UNE PUBLICÄTION RECENTE
Le grand mouvemenf economique qui fraverse la seconde
moifie du XVIIIe siede, reguf sa principale impulsion d'un des
hommes les plus extraordinaires de ceffe epoque si riche en
originaux, le docfeur Frangois Quesnay, fondateur du Systeme
physiocrafique. 11 vecuf au milieu de la cour de Louis XV
comme dans une profonde refraife, inconnu ä la foule, ne sig-
nanf aucun de ses ouvrages, constammenf eite par ses disciples
dans tous leurs ecrifs, sans qu'ils pronongassent jamais son
nom, enveloppe d'une mysterieuse obscurife, venere comme
le Maifre, le grand chef dont la lumiere emanaif de la nuif.
L'Efranger vient d'elever un monumenf ä ce Frangais pres-
que oublie dans sa pafrie; M. Auguste Oncken, de FUniversife
de Berne, a reuni ses oeuvres enfouies pour la pluparf dans des
loading ...