Der Cicerone: Halbmonatsschrift für die Interessen des Kunstforschers & Sammlers — 18.1926

Page: 194
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cicerone1926/0210
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Eine Prunkgarnitur von Georges Jacob
Mit drei Abbildungen auf zwei Tafeln Von ADOLF FEULNER

IM Journal de Paris vom io.März 1782 wird ein Bett ausführlich beschrieben,
das der berühmte Ebenist Georges Jacob für den Kurfürsten von der
Pfalz gefertigt und eben ausgestellt hatte. Die Beschreibung ist im Auszug
in dem Werk von H. Lefuel über Georges Jacob abgedruckt1 mit dem
Ausdruck des Bedauerns, daß dieses Hauptwerk des Meisters nicht mehr er-
halten sei. Glücklicherweise war in diesem Falle der Ausdruck des Bedauerns
nicht angebracht. Das Prunkbett ist eines der Glanzstücke des Münchner
Residenzmuseums. Der Beweis ergibt sich von selbst, wenn wir die alte
Beschreibung der Abbildung gegenüberstellen. Es heißt:
Ce lit, tres riche en sculpture et superieurement compose, est parti-
culierement remarquable par la beaute de la dorure, qui est d’un fini et
d’une precision admirables. L’execution en etait d’autant plus difficile, que
les ornements de sculpture sont tres delicats et tres compliques. La description
suivante en fera mieu sentir la difficulte et le merite.
Le compositeur a forme son lit de quatre traverses reunies par quatre co-
lonnes, qui forment les pieds et tiennent au dossier. Ces colonnes sont canne-
lees et les cannelures sont ornees de tigettes en feuilles de lierre; au milieu
de leur renflement regne une ceinture en frise de roses, et immediatement
au dessous est un rang de feuilles d’eau tres allongees et d’une belle forme.
Le tout est termine par le bas en patte de lion posee sur une boüle. Le
chapiteau de cette colonne est ionique moderne avec des guirlandes de
fleurs au dessous de l’astragale et une frise dans le gorgerin; cette frise
taillee en fleurs, se raccorde avec celle des dossiers. Le chapiteau est cou-
ronne avec une pomme de pin fleuronnee et posee sur une feuille d’ornement
renversee qui forme empätement. Les traverses du bas, qui assemblent les
deux dossiers, sont ornees sur la face d’une frise composee d’une double
chaine de ronds entrelaces, dont une porte des perles et l’autre est lisse. La ba-
guette de cette frise est taillee en perles et au dessus de la dite frise est une
double baguette taillee en cordon. La face exterieure de chaque dossier est com-
posee d’un bouclier ä l’antique, termine par deux tetes daigles et orne, dans son
milieu, d’une tete d’Apollon avec ses rayons. Le Cordon de l’ordre de Saint-
Hubert entoure le bouclier, il est accompagne de tous les attributs; au dessus
du bouclier le bonnet ducal se presente avec sa couronne, accompagne de
deux cornets d’abondance, jetant des fleurs et des fruits; ces cornets sont
canneles et enrichis de plusieurs ornements. Le bouclier est entoure d’une
frise enrichie d’ornements a l’antique. Le revers formant la partie interieure
du dossier est compose d’une ceinture de fleurs entourant un chiffre avec
des branches de laurier et d’olivier.
On peut voir ce morceau chez le sieur Menage peintre doreur, rue Meslee,
maison de M. Jacob, menuisier en meubles. C’est cet artiste qui a execute la
dorure.
Die Ausführlichkeit der Beschreibung allein verdient schon Beachtung.
Mir ist keine ähnliche aus der deutschen Literatur der Zeit bekannt, auch
nicht aus den Archivalien. In Deutschland standen keine allgemein ver-
ständlichen termini technici zur Verfügung; damals ebensowenig wie heute.
Man hätte schon dafür Anleihen im Französischen machen müssen. In
1 Hector Lefuel, Georges Jacob. Paris o. J. S. 177.

194
loading ...