L' art: revue hebdomadaire illustrée — 2.1876 (Teil 1)

Page: 125
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1876_1/0140
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
NOTICES

sur les

FLEURONS, CULS-DE-LAMPE

ET LETTRES ORNÉES DE L'ART

l

augustin de saint-aubin

ugustin de Saint-Aubin naquit le 3 janvier 1736. Tout concourut, autour de lui,
à lui donner le goût des beaux-arts, et, ce qui n'est pas moins important, cette
initiation précoce, telle qu'on ne peut la trouver qu'au sein d'une famille d'artistes
comme l'était celle d'Augustin, qui vous forme peu à peu, sans que vous vous en
doutiez, par la force des choses, en quelque sorte naturellement, à la pratique
de votre art. « Il était à bonne école, disent les frères de Goncourt, à l'école de
son frère Gabriel, qui le faisait dessiner, et dessiner, et, crayonnant sans repos,
le tenait crayon en main, le renvoyant de temps en temps cependant aux leçons de Rubens et des
vieilles estampes. » Les grands maîtres de la Renaissance ne se sont pas formés autrement. Augustin
de Saint-Aubin acquit, avec ce système, une telle connaissance de l'art qui devait l'illustrer, une telle
habileté de main, qu'il put écrire au bas d'une vignette gravée par lui : Cette planche a été commencée

ToMF. IV. 17
loading ...