L' art: revue hebdomadaire illustrée — 2.1876 (Teil 1)

Page: 220
DOI issue: DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1876_1/0239
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHRONIQUE DE L'HOTEL DROUOT

— Le 31 janvier, les itr et 2 février, a eu lieu la vente après |
décès d'une célébrité du demi-monde, M* Risser; elle a produit
87,570 fr. 50 c. Rien de particulier à signaler que d'assez beaux
bijoux. (Commissaire-priseur : M* Charles Pillet; Expert :
M. Charles Mannhcim.)

— Le 3 février, dans une autre vente après décès, assez
insignifiante, faite par M* Charles Pillet, se trouvait un remar-
quable gobelet du xve siècle, qui a été adjugé au prix de 9,000 fr.
à l'un des principaux marchands d'objets d'arc et de curiosités de
Paris, M. Ch. Stein. Voici la description qu'a faite de cecte
pièce de choix l'expert, M. Mannheim :

« Joli vase en forme de gobelet légèrement évasé et à cou-
vercle en argent très-finement gravé à figures, sujets de chasse et
enroulements. Il repose sur trois lions assis et couronnés. La
panse offre une frise d'ornements en relief, et la partie inférieure
du couvercle est garnie en argent ciselé, doré et repercé à jour,
simulant une couronne et paraissant appartenir au corps du vase;
le bouton du couvercle a la forme d'un petit navire. Beau spéci-
men d'orfèvrerie allemande du xve siècle. »

Les 7, 8, 9, 10, 11 et 12 février, Me Charles Pillet, assisté
de M. Durand-Ruel, expert, et de M. Wagner fils, a procédé à
la vente des Bronjes, Aquarelles, Tableaux, Cires, Terres cuites,
Marbres, Plâtres, Modèles avec droit de reproduction dépendant
de la succession de Barye. C'est un grand succès. Le total des
enchères s'est élevé à 246,890 fr. 50 c. Les peintures, qui étaient
le côté faible, ont atteint de bons prix malgré leur lourdeur :

N° 20 du Catalogue : Intérieur de forêt, 300 fr.; — n° 51,
Tigre au repos, 1,500 fr.; — n° 58, Forêt de Fontainebleau,
400 fr.; — n° 64, Jaguar marchant, 3,000 fr. ; — n° 65,
Lionnes au repos, 900 fr.; — n° 67, Tigre dormant, 1,160 fr.;

— n° 78, Tigre au repos, 1,700 fr. ; — n° 94, Combat de
tigres, 1,250 fr.;—n° 100, Paysage, écude par Corot, 1,410 fr.

Parmi les aquarelles de Barye : n° 107 du Catalogue, Gué-
pard marchant, 340 fr. ; — n° 108, Lionne dévorant une gajelle,
270 fr. ; — n° 114, Lion, 700 fr. ; — n° 115, Deux Chats sau-
va8es> 345 fr- ) — n° 135i Arabe attaqué par une lionne, 305 fr. ;

— 0* 139, Lion sur le dos, 200 fr. ; — n" 142, Tigre jouant,
300 fr. ; — n" 152, Tigre altéré, 700 fr. ; — n" 158, Lion mar-
chant. 710 fr. ; — n° 162, Eléphant monté par des Indiens, chasse
au tigre, 800 fr. ; — n° 164, Tigre au repos, 510 fr. ; — n° 165,
Lion au repos, 510 fr. ; — n° 166, Lion couché, 1,500 fr. ; —
n° 170, Tigre s-'étirant, 200 fr. ;—n° 174, Tigre couché,
2,500 fr.

Les bronzes ont été l'objet de très-brillantes enchères ; il y '

| avait des épreuves superbes : n" 249 du Catalogue, Angélique et
Roger montés sur l'Hippogriffe, et deux Candélabres. Garniture
de cheminée, bronie et marbre, 1,220 fr. ; — n° 254, Thésée com-
battant le Minotaure, sur'un socle en marbre. Deux épreuves,
l'une 800 fr. et l'autre 600 fr. ; — n° 289, Tigre surprenant une
antilope. Deux épreuves, l'une 1,000 fr. et l'autre 900 fr. ; —
n° 406, Jaguar dévorant un lièvre. 2,900 fr.

Parmi les Bronjes fondus sur le plâtre ayant servi de modèle,
la Direction des Beaux-Arts a acquis les n"' 433, Lion au ser-
pent, 600 fr. ; —n° 434, Tigré dévorant une gajellc, 660 fr. ; —
n" 434 bis, Daim, 2,000 fr. ; — et n° 441, Jaguar dormant.
épreuve en plomb, fondue sur le plâtre, 505 fr.

Le n° 428, Thésée combattant le Minotaure, s'est vendu
3,200 fr. ; — le n° 429, Cerf dix-cors terrassé par deux lévriers,
810 fr. ; — et le n" 442. l'anthère de l'Inde, épreuve en galvano,
680 fr.

Le n" 444, Cavalier du moyen âge, bronze inédit, 520 fr.
La plupart des Modèles en bronje ont été acquis par M. Bar-
bedienne.

N° 580, Thésée combattant le Minotaure, modèle en bronze
avec son plâtre, 5,050 fr. ; — n° 598, Lion qui marche, n° 1,
modèle en bronze avec son plâtre, 890 fr. ; — n" 599, Tigre qui
marche, n° 1, modèle en bronze avec son plâtre, 1,300 fr. ;
— n° 600, Taureau debout, modèle en bronze avec son plâtre,
800 fr. ; — n" 628, Loup tenant un cerf à la gorge, modèle en
bronze avec son plâtre, 910 fr. ; — n° 656, Lion qui marche, n0 2,
i;8oo fr. ; — n" 657, Tigre qui marche, n° 2, 350 fr. ; — n° 669,
Dromadaire harnaché d'Egypte, modèle en bronze avec son
plâtre, 735 fr. ; — n° 683, Le Duc d'Orléans, statuette équestre,
400 fr. ; — n" 684, Le Général Bonaparte, statuette équestre,
700 fr. ; — n° 691, Gaston de Foix, modèle en bronze avec son
plâtre, 1,020 fr.; —^715, lot comprenant Thésée combattant
le Centaure, avec son socle. Modèles en bronze avec leur plâtre,
7,100; — n° 716, lot comprenant un Guerrier tort are, avec son
socle, 3,600 fr.; — nD 721, lot comprenant Charles J'H. sur son
socle; un candélabre renaissance; un flambeau bout de table,
dito; un flambeau dito ; une coupe et deux bougeoirs dito ;
modèles en bronze et candélabre avec son plâtre, 3,300 fr.

Les groupes en plâtre demi-grandeur de l'exécution, de la
Guerre et de la Paix (cour du Louvre) ont été adjugés à
1,350 et 1,100 fr. (n°9 483 et 484); et l'esquisse en plâtre
(n° 505) de L'Ordre protégeant les nations industrielles et
savantes, 1,100 fr.

NECROLOGIE

— Le i** février est more à Rome M. von Gegenbaur,
peintre d'histoire, né à Stuttgard, où L'on peut voir plusieurs
de ses œuvres, notamment les fresques du palais royal,
représentant les principaux épisodes de l'histoire du Wur-
temberg.

— M. Karl Kœhler, peintre, auteur d'une histoire de
l'architecture, et d'une histoire (inachevée) du costume, est
mort le 21 janvier à Almoshof, près de Nurenberg, âgé de
cinquante et un ans.

— La Zeitschift fiir bildende Kunst, dans sa livraison
(supplément) du 11 février, consacre une longue notice né-
crologique à M. Adolf Schroedter, peintre de genre, dont le

talent humoristique était très-populaire en Allemagne. Don
Quichotte ec Falstalf lui ont inspiré de nombreux tableaux.
M. Schroedter est mort à Carlsruhe le 9 décembre 1875. Il
était né à Schwedt, dans la marche de Brandebourg, le
28 juin 1805.

— La ville de Florence et l'Italie entière ont fait récem-
ment une grande perte. Le marquis Gino Capponi, l'histo-
rien de Florence ec de la Toscane, un des écrivains les plus
éminents de l'Italie, est mort le 3 février. Il écaic né le
14 septembre 1792. Avec lui s'éceint une illustre maison. Il
était sénateur du royaume d'Italie et président de la célèbre
Académie délia Crusca.

le Directeur-Gérant, EUGÈNE VÉRON.
loading ...