L' art: revue hebdomadaire illustrée — 7.1881 (Teil 2)

Page: 92
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1881_2/0110
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
GUIDE RAISONNÉ DE L'AMATEUR ET DU CURIEUX

XVII

VENTE JULES JACQUEMART

Du 4 au 8 avril.

Commissaire - Priseur : M0 Charles PilJet. Experts:
MM. Georges Petit, Clément et Charles Mannheim.

AQUARELLES ET DESSINS

N° i. L'Avenue de la Grande-Armée (Porte MailliJ). —
1,400 fr., à M. Georges Petit.

N0j. Le Troupeau, d'après Paul Potter, sépia.—405 fr.,
à M. Secretan.

C'est pour exécuter sa gravure — Étude de taureau —

Vieilles maisons. — Croquis au fusain par Jules Jacquemart.

d'après le prétendu Paul Potter récemment acheté par
M. Secretan1, que Jacquemart peignit cette sépia. On a tenté
de tirer de la planche gravée par l'illustre aquafortiste, un
argument en faveur de l'authenticité de cette déplorable toile ;
cette mauvaise plaisanterie obtint tout le succès dont elle était
digne, et l'éminent artiste ne fut pas le dernier à en hausser
les épaules.

La vérité sur ce tableau, qui n'a jamais eu l'ombre d'un
rapport avec le faire de Paul Potter, la voici : il a appartenu
à M. Abel Courbe qui le vendit comme une étude attribuée
h Brascassat. Le prince Démidoff de San Donato l'acheta ,
en 1876, à Monaco, et le paya 4,000 francs. C'était un Jan

Beeldemaker assombri par de vieux vernis. Le vandale qui
a mis à mal le Saint Jean-Baptiste d'Andréa del Sarto s, de la
Galerie du Palais Pitti, entreprit de « ressusciter » — suivant sa
modeste expression — cette étude de taureau, et il en fit
un Luperini, c'est-à-dire une abominable ruine, comme tout ce
que toucha ce prétentieux ignorant. M. Victor Le Roy, le
consciencieux et savant expert des Musées royaux de Belgique,
se refusa net à cataloguer pareil rebut sous le nom de Paul
Potter, lorsqu'il fut chargé de la vente San Donato, où ce
tableau fut adjugé au prix de }, 100 lire, le 15 mars 1880 (n° 10; 9
du Catalogue).

Si M. Secretan a acquis la sépia de Jacquemart comme

1. Voir l'Art, 7» année, tome H, page 69.

2. La destruction de l'œuvre d'Andréa del Sarto par la Luperinijication indigna justement le Parlement italien; des interpellations intervinrent fort heureuse-
ment et empêchèrent qu'on n'étendit les ravages de ce massacreur de chefs-d'œuvre à d'autrei trésors d'art des musées italiens.
loading ...