L' art: revue hebdomadaire illustrée — 7.1881 (Teil 2)

Page: 247
DOI issue: DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1881_2/0275
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHRONIQUE FRANÇAISE ET ÉTRANGÈRE.

247

— L'exposition de Lille n'en est plus aux promesses; dès
aujourd'hui nous pouvons affirmer qu'elle sera très brillante.
L'honneur de ce résultat, désormais certain, appartient entiè-
rement à l'heureux esprit d'initiative de sa direction, qui, écar-
tant toute marche routinière, toute idée mesquine, a su ne
pas s'en tenir à la lettre du règlement adopté; elle s'est adressée
à des dévouements qui lui ont donné un concours sans réserve,
mus par l'ardent désir d'honorer la mémoire d'Edouard
Reynart qui songeait sans cesse à organiser à Lille une nou-
velle exposition, plus brillante encore que son aînée, et de
rendre hommage à ses dignes successeurs qui ont à cœur de
réaliser sa fertile pensée avec tout l'éclat désirable.

Allemagne. — Une grande exposition des arts et de l'in-
dustrie de la Bavière doit avoir lieu à Nuremberg en 1882. Les
préparatifs sont commencés, et le nombre des participants
s'élève déjà à 1,702, annoncent les journaux de Nuremberg.
Des sections seront réservées aux ministères de l'intérieur et
des affaires étrangères dans le bâtiment central, qui aura une
superficie de 16,800 mètres carrés et s'élèvera sur le Maxfeld,
que l'on vient d'entourer d'une clôture.

Suède. — Le 1e1' juin s'est ouverte à Gothembourg une
exposition spécialement consacrée aux œuvres des peintres et
sculpteurs de la Suède, de la Norwège, du Danemark et de la
Finlande.

CHRONIQUE FRANÇAISE ET ÉTRANGÈRE

France. — Un arrêté de M. Jules Ferry institue auprès
de l'administration des beaux-arts un conseil de perfectionne-
ment de l'enseignement des arts du dessin, qui comprend les
membres suivants :

Président : M. Turquet, sous-secrétaire d'État au ministère
des beaux-arts.

Vice-présidents : MM. de Ronchaud, secrétaire général de
l'administration des beaux-arts, et le vicomte Delaborde,
secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts.

Membres : MM. Guillaume, inspecteur général de l'ensei-
gnement du dessin; Zevort, directeur de l'enseignement secon-
daire; Buisson, directeur de l'enseignement primaire; Gréard,
vice-recteur de l'Académie de Paris; Paul Dubois, directeur de
l'École nationale des beaux-arts ; Louvrier de Lajolais, directeur
de l'École nouvelle des arts décoratifs ; Kaempfen, inspecteur
des beaux-arts; Dutert, inspecteur de l'enseignement du dessin;
Pillet, inspecteur de l'enseignement du dessin; Chipiez, inspec-
teur de l'enseignement du dessin; Bœswilwald, inspecteur
général des monuments historiques; Ruprich Robert, inspecteur
des monuments historiques; Galland, professeur d'art décoratif
à l'École des beaux-arts; Lechevallier-Chevignard, professeur
d'application d'art décoratif à l'École nationale d'art décoratif.

Secrétaires : MM. Jules Comte, chef du bureau de l'en-
seignement, et Crost, sous-chef du bureau de l'enseignement.

— Le bureau de la Chambre s'est entretenu avec l'archi-
tecte du Palais-Bourbon des modifications à apporter dans la
décoration de la salle des séances.

Il a été convenu que la tapisserie des Gobelins, l'Ecole
d'Athènes, sera remplacée par le tableau de M. Hesse, repré-
sentant Mirabeau à l'Assemblée nationale de 1789.

Cette vaste composition, propriété de la Chambre des
députés, est depuis quelque temps au musée d'Amiens. Elle
sera rapportée à Paris prochainement.

Quant aux bas-reliefs de M. Dalou, ils seront placés dans
la salle Casimir-Périer, où se trouve la statue en marbre de
Mirabeau.

— Par décret présidentiel, l'Académie des Beaux-Arts a été
autorisée à accepter le legs de Mm(! Ve Laboulbène; ce legs
consiste en une somme de 70,000 francs, dont les arrérages
seront attribués également aux logistes peintres admis par
l'Académie, lorsqu'ils auront terminé leur temps de loge et
fourni leur tableau.

On sait que, chaque année, dix élèves de l'École des
beaux-arts sont admis en loge pour le concours du prix de
Rome.

— M"10 veuve Berryer vient de faire don à l'École des
beaux-arts d'une somme de quatre-vingt mille francs, dont les
intérêts seront employés à récompenser, chaque année, un des
lauréats de l'École.

— Les deux premières vacations organisées par l'Associa-
tion du Sommerard ont produit un total de 106,779 fr-

Le succès de curiosité de la seconde vacation a été la mise
aux enchères d'une feuille de papier blanc, magnifiquement
encadrée, avec cette mention :

Bon pour un dessin,

(Signé) : A. de Neuville.

Il y a eu preneur à 2,000 fr.

Les familles Rougeron, Hue et Herpin pourront donc être
largement secourues.

— Le préfet de la Seine vient de constituer une commission
chargée, sous sa présidence, d'étudier les conditions dans
lesquelles la ville de Paris pourrait accorder une subvention
soit à l'association artistique, soit à l'entrepreneur qui essayerait,
à ses risques et périls, la création d'un opéra populaire muni-
cipal.

Aux membres du conseil municipal qui composent cette
commission, le préfet de la Seine a ajouté trois compositeurs
de musique, MM. Joncières, Guiraud et Membrée.

—■ Un comité provisoire s'est constitué à Paris, sous la
présidence de M. Louis Blanc, afin d'arrêter les mesures les
plus utiles à prendre pour l'érection d'une statue à Victor Hugo.

— Barra, le jeune héros des armées révolutionnaires, va
avoir sa statue à Palaiseau, où il est né.

Le modèle, dù au ciseau de M. Lefeuvre, figurera au Salon
des Champs-Élysées. L'inauguration de cette statue aura lieu
pendant les vacances scolaires, pour que les délégations des
écoles communales puissent y assister.

Cette fête rappellera la manifestation patriotique projetée
par la Convention.

Angleterre. — Nous sommes heureux d'avoir à annoncer
que notre éminent confrère, M. Georges Godwin, rédacteur en
chef du Builder, vient de recevoir la grande médaille d'or que
décerne le Royal Institute 0/ British Architects.

— Le Conseil Communal de la Cité de Londres a voté un
crédit de 65o livres sterling (17,250 francs) pour l'achat de la
collection de feu M. Walker Bailey, composée des antiquités
romaines, du moyen âge et autres, découvertes dans la Cité
de 1863 à 1872.

— La ville de Brighton organise un grand concours
musical pour les 6, 7 et 8 septembre prochain.

Les sociétés d'harmonie et fanfares françaises, belges et
suisses sont seules admises à y prendre part.

Le comité de patronage contient les noms les plus influents
de l'Angleterre.

Belgique. — Notre savant collaborateur, M. Édouard
Fétis, vient de consacrer à Franz Liszt, dans l'Indépendance
belse, trois articles d'un extrême intérêt.
loading ...