L' art: revue hebdomadaire illustrée — 7.1881 (Teil 2)

Page: 296
DOI issue: DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1881_2/0324
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHRONIQUE

FRANÇAISE

>

— Sur la proposition de M. Turquet, M. Jules Ferry
vient d'adopter, pour les écoles de dessin de France, les
modèles demi-nature de M. Talrich, destinés à l'enseignement
simultané du dessin et de l'anatomie. Ces modèles en staff
reproduisent en haut-relief les muscles superficiels, moyens et
profonds, ainsi que leurs attaches sur le squelette, visible dans
tout son ensemble. Ce travail de M. Talrich, statuaire-modeleur
de la faculté de médecine de Paris, simplifie notablement
l'enseignement artistique de l'anatomie. Déjà, depuis deux ans,
ces modèles étaient introduits à l'Ecole des beaux-arts. Dans
plusieurs villes étrangères on y a également recours. Il est
question de les introduire dans les écoles belges. Du moins la
question est-elle à l'étude à l'Académie des beaux-arts et à
l'hôtel de ville de Bruxelles.

— La statue de Victor Hugo. — Une assemblée générale
des littérateurs et des artistes français et étrangers qui a eu
lieu à la salle Herz, pour l'érection d'un monument ou d'une
statue en l'honneur de Victor Hugo, a décidé la nomination
d'une commission de cent membres. Cette commission nom-
mera une sous-commission d'exécution.

Voici les noms des cent membres élus :

Sénat. — M. le président du Sénat, MM. Schœlcher,
Hérold, Oudet et Peyrat.

Chambre des députés. — M. le président de la Chambre,
MM. Jules Ferry, Floquet, A. de la Forge, Noël Parfait et
Marmottan.

Conseil municipal. — M. le président du conseil, MM. Ha-
mel, Henri Maret, Tony Révillon et Delattre.

Académie française. — MM. Camille Doucet, E. Renan,

E. Augier, E. Legouvé.

Académie des sciences. — MM. de Lesseps, Berthelot,
Robin, Paul Bert, amiral Mouchez.

Arts. — MM. Meissonier, Bonnat, Baudry et Puvis de
Chavannes.

Musique. — MM. A. Thomas, Gounod et Massenet.
Poésie. — MM. Théodore de Banville, Leconte de Lisle,

F. Coppée, Sully-Prudhomme et Laurent Pichat.

Société des gens de lettres. — M. le président de la Société ;
MM. H. Martin, A. Daudet, Ulbach, P. de Saint-Victor,
A. Houssaye, Charles Monselet.

Association littéraire internationale. — M. le président de
l'Association.

Société des auteurs dramatiques. — MM. Dumas fils et
Victorien Sardou.

Théâtres. — MM. E. Perrin, de la Rounat, Got, Laro-
chelle et Dumaine.

Presse. — Les directeurs du Charivari, du Journal des
Débats, de l'Evénement, de l'Intransigeant, du Mot d'Ordre,
du Petit Journal, du Petit Parisien, du Rappel, de la République
française, du Siècle, du Temps, du Monde illustré, de l'Illus-
tration et de la Nouvelle Revue. .

Presse étrangère. — M. Crawford.

Critique. — MM. Sarcey, Vitu, Fourcaud et de Lapom-
meraye.

Chambres syndicales. — Les douze présidents.
Éditeurs. — MM. Lemerre, Hetzel, Calmann Lévy et
Hachette.

Le Comité provisoire. — MM. Louis Blanc, Jules Claretie,
C. Pelletan, P. Strauss, C. Mendès, E. Blémont, Jeannin,
E. d'Hervilly, E. Etiévant, B. Millanvoye, Spoll, E. Bazire,
Amédée Marteau et E. Mayer.

— Le jugement de la première épreuve du prix de Sèvres
a été rendu le 11 juin, à deux heures, à la salle Melpomène.

Le sujet donné était une coupe de milieu, d'un mètre de
haut, ronde, avec ou sans anses, sans couvercle.

Quatre projets ont été admis à la seconde épreuve.

Ce sont les dessins de MM. Rouillard et Cavalié-Coll ;
Paul Avisse, de la manufacture de Sèvres; Alexandre Sandier,
dont la coupe est soutenue par trois petites cariatides, et
Forgeron, dont l'œuvre se fait remarquer par une gracieuse
guirlande d'Amours.

Ces quatre projets seront exécutés en plâtre, aux frais de
l'État, conformément aux profils dressés par les concurrents.

Ces modèles en plâtre, dont les dimensions sont définitives,
seront ensuite remis à leurs auteurs qui devront en compléter
eux-mêmes la décoration.

Une indemnité de 230 fr. leur est allouée à cet effet.
Ajoutons que le projet primé reste la propriété de l'État; il est
exposé au musée de la manufacture de Sèvres, où il porte le
nom de l'artiste qui l'a fait.

Le prix est de 2,000 francs.

NECROLOGIE

— M. A. Savart, professeur d'harmonie au Conser-
vatoire de musique de Paris, vient de mourir.

Auteur du Cours complet d'harmonie et des Principes
de la musique, deux livres qui font autorité. M. Savart
laisse dans l'enseignement un vide qui sera difficilement
comblé. Il était âgé de soixante-six ans.

— On annonce la mort d'un artiste de grande valeur,
M. Pierre Rouillard, sculpteur, qui vient de succomber
dans sa soixante-deuxième année.

Pendant quarante ans il a été professeur de sculpture
d'ornements et d'animaux à l'École des arts décoratifs.

Le ministre des beaux-arts, à la nouvelle de cette
mort, a pris instantanément les funérailles à sa charge.

M. Rouillard était chevalier de la Légion d'honneur
et officier d'académie.

— Henri Vieuxtemps, l'illustre violoniste et compo-
siteur belge, vient de mourir à Mustapha, près d'Alger. Il
était né à Verviers, le 20 février 1820, où son père, ancien
militaire, était luthier et accordeur d'instruments.

Il se forma sous la direction de Leclou, de Charles
de Bériot et de Reicha. Sa carrière a été une longue suite
de triomphes. En dernier lieu, professeur au Conservatoire
de Musique de Bruxelles, il y forma d'excellents élèves,
mais une attaque de paralysie l'obligea à donner sa
démission et lui fit prendre la résolution de se retirer en
Algérie chez son gendre.

Le Directeur-Gérant : EUGÈNE VER ON.
loading ...