L' art: revue hebdomadaire illustrée — 7.1881 (Teil 2)

Page: 317
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1881_2/0350
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
COURRIER DES MUSÉES

LXXI

France. — Il y a quelques jours, M. de Tauzia, conser-
vateur du musée du Louvre, en procédant à sa visite quoti-
dienne dans les galeries de tableaux, s'aperçut qu'une toile
signée Lenain avait disparu de l'endroit où on l'avait placée.

Une plainte fut adressée au préfet de police, qui fit pro-
céder à une enquête. La toile est de petite dimension, et il
était facile de la dissimuler sous un vêtement; c'est ce qui fait
que les gardiens qui se tiennent aux portes n'ont rien vu.

La toile de Lenain se trouvait dans la galerie de l'École
française ; elle portait au catalogue le titre de les Joueurs de
cartes.

Quelques jours plus tard, un commissionnaire fit demander
M. de Tauzia et lui remit un paquet sans lui en indiquer la

provenance. On juge de la surprise et de la joie du conserva-
teur du musée, lorsqu'il reconnut le tableau de Lenain.

Allemagne. — Le magistrat de Berlin a demandé au
conseil communal l'autorisation de conférer au docteur Schlie-
mann, le célèbre explorateur des ruines de Troie, le droit de
bourgeoisie honoraire de la capitale. On sait que M. Schlie-
mann, avec un désintéressement patriotique qui l'honore, a
fait cession des antiquités précieuses qu'il a rapportées, au
musée de Berlin, en s'engageant à en surveiller lui-même le
classement.

Alsace-Lorraine. — Il s'opère en ce moment à la cathé-
drale de Strasbourg un travail intéressant.

L'administration du Musée rétrospectif du Trocadéro, à

Landscape w1th Cattle.
Dessin à la plume de Charles E. Wilson, d'après l'aquarelle de P. De Wint. (South Kensington Muséum.)

Paris, y fait prendre, en plâtre, la reproduction des quatre
évangélistes qui ornent le bas de la colonne des Anges, que la
tradition attribue au ciseau de Sabine de Steinbach.

Un travail analogue a lieu au temple de Saint-Thomas, où
l'on prend l'empreinte du tombeau d'un ancien chanoine décédé
en i532.

Angleterre. — L'escalier dit du Sud-Est, au South
Kensington Muséum, aboutit à la galerie des aquarelles où se
trouve représentée presque toute l'école anglaise, grâce aux
legs et aux dons de Mmc Ellison et de M. William Smith, ainsi
que de quelques autres généreux amateurs. Cette galerie est
en communication avec la Sheepshanks Gallery, ainsi nommée
pour honorer la mémoire du collectionneur dont la libéralité
vraiment princière a enrichi le musée d'un nombre considé-
rable de toiles remarquables, parmi lesquelles on compte plus
d'un chef-d'œuvre.

Notre Revue s'est attaché, on le sait, deux des plus bril-
lants élèves des écoles d'art de South Kensington, MM. John
Watkins et Charles E. Wilson. C« dernier a fait choix dans la
galerie des Water-Colour Drawings de deux aquarelles, l'une
de P. De Wint, l'autre de l'académicien Cooke; ses dessins à
la plume traduisent, avec la plus intelligente fidélité, le Pâtu-
rage de De Wint, et A Weir near Oxford, par Cooke.

M. Charles E. Wilson s'est, d'un autre côté, attaqué avec
non moins de succès à un des plus célèbres paysages de
Constable, à Dedham Mill, Essex, une des perles de la Sheeps-
hanks Galïery, mais cette fois le dessinateur a fait place à
l'aquafortiste et l'Art lui doit une excellente planche de plus.

Belgique. — Au Musée Wiertz, à Bruxelles, on a également
dérobé un tableautin.

Russie. — Le 28 mai on a têté à Moscou le cinquantième
anniversaire de la fondation du musée Roumiantsef. Le Nou-
loading ...