L' art: revue hebdomadaire illustrée — 7.1881 (Teil 2)

Page: 96
DOI issue: DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1881_2/0115
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
96

L'ART.

devant le peintre en 1878, et au moment où ils vont signer le
fameux traite dont ils ont longuement discuté les termes. Au
premier plan se détachent trois groupes au milieu desquels
domine la haute stature du prince de Bismarck.

Le « courtier honnête » a concilié les parties, et, satisfait du
résultat obtenu, il tend la main droite au comte Schouvaloff,
tandis que de la gauche il tient la plume qui va servir à signer;
le comte Andrassy, en uniforme de hussard hongrois, semble
leur donner sa bénédiction. A gauche, un peu à l'écart, le prince
Gortchakoff, en habit vert foncé, assis dans un fauteuil, appuie
la main droite sur le bras de lord Beaconsfield : leur attitude
dénote un reste de tension qu'ils ont de la peine à dissimuler.

Formant contraste, un autre groupe se compose des Turcs
Mehemet-Ali et Sadoullah-Bey qu'accompagne la douce figure
d'Odo Russell. Derrière ces trois groupes est place'e la table
recouverte d'un tapis vert, et tout autour, dans les espaces laissés
libres par les groupes principaux, on voit debout ou assis les
diplomates suivants : M. Waddington à côté du prince Gortcha-
koff, le baron de Haymerlé, le comte Karolyi, le comte de Lau-
nay, le prince de Hohenlohe, M. de Radowitz, le comte Herbert
de Bismarck; enfin d'autres tètes, y compris celles de Lothar
Bucher, le confident du chancelier, et le peintre lui-même.

Ce tableau, où les traits et l'expression des personnages
sont reproduits avec une rare perfection, ainsi que les moindres
détails, mesure 3 mètres 60 centimètres de largeur et 6 mètres
20 centimètres de hauteur.

Belgique. — Le sculpteur Vinçotte vient de terminer le
buste de la Reine destiné au Musée de Bruxelles. C'est une
œuvre de grand style. Le modelé est d'une finesse extrême
et la ressemblance parfaite. Il y a également dans l'atelier de
M. Vinçotte la maquette d'une statue de six pieds de haut qui
sera placée au Palais de justice. Elle représente une femme
assise tenant une massue et qui personnifie la Force. On juge

mal une statue qui doit être vue d'en bas à une grande hauteur.
Disons pourtant que la Force de M. Vinçotte n'est point dépour-
vue de grâce dans son attitude puissante. Il y a là une pureté
de lignes très remarquable.

— La commune de Belœil a pris livraison de la statue du
prince de Ligne par M. Brunin.

Egypte. — M. Maspero, le successeur de M. Mariette au
musée de Boulaq, a pénétré, le 8 mars dernier, dans une troisième
pyramide appartenant à un autre groupe, et qu'il a reconnue
pour le tombeau du roi Una, aussi de la sixième dynastie. Il se
trouve, sur les parois intérieures de cette pyramide, environ
deux mille inscriptions hiéroglyphiques, qui, malheureusement,
ne sont guère que la reproduction de celles qui existent dans la
pyramide du roi Pepi.

M. Maspero se propose de faire ouvrir toutes les pyramides,
afin de vérifier s'il est exact, comme on l'a conjecturé, que la
sériede ces monuments, qui s'étend de Ghizeh jusqu'au Fayoum,
contient les tombeaux des rois de la quatrième à la douzième
dynastie.

Italie. — Des fouilles entreprises sur l'emplacement de
l'ancienne ville de Veleia, près de Plaisance, viennent d'amener
la découverte d'une colonne en marbre avec l'inscription sui-
vante, qui offre un certain intérêt archéologique : Sub Impera-
tore Cesare Marco Aurelio Probo Pio Gutthico, Pontifice
Maximo Veleia; Patrice Monte Destructœ Monumentum posue-
runt Calpurnius Piso onicius.

D'après cette inscription, Veleia aurait été détruite par un
éboulement de montagnes sous le règne de l'empereur Probus
(276-282). C'est à Veleia que l'on a trouvé, à la suite de fouilles
exécutées de 1760 à 1764, la Table Trajane, immense table en
bronze sur laquelle sont inscrits les noms des propriétés enga-
gées contre les fonds alimentaires et qui est, comme on sait,
un précieux monument épigraphique.

COURRIER DES MUSEES
LXIV

France. — Le Musée du Luxembourg vient de s'enrichir
d'un dessin de Jules Jacquemart qui lui a été offert par l'Art.
Ce dessin représente des Sabots travaillés à jour, du temps
d'Henri IV. Ils étaient passés de la collection Révoil dans celle
de l'éminent artiste et se trouvent maintenant au Musée de
Cluny.

— Voici la liste des dons faits en 1880 au musée et à la
bibliothèque de la Manufacture nationale de Sèvres.

Outre les achats, en 1880, de la Manufacture nationale de
Sèvres pour l'accroissement des collections, des dons de
l'étranger ont été faits au musée et à la bibliothèque par
MM. Enschédé, archiviste à Haarlem; Fétis, de Bruxelles;
A. W. Franks, de Londres; Lambert, de Bruxelles; Baldassare
Odescalchi.de Rome; Henry Pierret, consul de France à Yoko-
hama ; H. Van Duyse, de Gand.

On doit également des dons aux érudits et aux archéologues
de la province, MM. Em. Cussac, de Lille; Benjamin Fillon,
de Fontenay-le-Comte; Gustave Gouellain, de Rouen; baron
d'Huart, de Longwy; E. Hucher, du Mans; C. Jouhanneaud,

de Limoges; Gaston le Breton, de Rouen ; de Lérue, de Rouen ;
Lombard-Dumas, de Nîmes; Mathon fils, de Beauvais; J. Pillon,
de Valenciennes.

Une faïence rare a été offerte au musée de Sèvres par
la commission du musée céramique de la ville de Rouen ;
MM. E. Auscher, Louis Barré, Champfleury, baron Ch.
Davillier, Gerspach, Joannis Guigard, Guignet fils, François
Hallion, Lacombe, Lacroix, chimiste, Charles Lauth, adminis-
trateur de la manufacture, Reiber, ont également augmenté le
musée et la bibliothèque de pièces curieuses et d'ouvrages ayant
trait à l'histoire des arts céramiques.

Enfin, il faut également signaler un legs du vicomte Philippe
de Saint-Albin, qui a compris la manufacture dans le nombre
des musées nationaux à qui il laissait des dons.

M. Jules Ferry, président du conseil, ministre de l'Instruc-
tion publique et des Beaux-Arts, et M. Tirard, ministre de
l'agriculture et du commerce, ont, en outre, accordé à la
bibliothèque du musée de Sèvres d'importantes publications
scientifiques et artistiques.

Le Directeur-Gérant : EUGÈNE VÉRON.
loading ...